Les règles du football américain

Dernière mise à jour: 24.05.24

 

En 1869, on assiste à la première rencontre de football américain après l’introduction du jeu traditionnel et le rugby dans le Nouveau Monde. Sans des disciplines de pratique vraiment prédéfinies, il faudra patienter jusqu’en 1880 pour la version moderne. Ce sport qui est devenu une véritable culture a alors connu son essor et cela perdure jusqu’à maintenant. Pour les néophytes qui veulent en apprendre plus, cet article vous éclairera sur la règle du football américain.

 

Ce qu’il faut savoir sur le terrain et les équipes en football américain

Quelles sont donc les règles qu’il faut connaître pour apprécier le football américain ? Le premier point qui pourrait interpeller les amateurs des disciplines européennes sera le terrain. En effet, la surface de jeu est délimitée par plusieurs lignes et des poteaux tout aussi étranges, ce qui fera toute la différence.

En ce qui concerne les équipes, il y a une substitution complète selon les différentes phases de jeu, ce qu’on ne voit pas dans le match européen. On ne vous blâmera pas de ne pas saisir tout à fait ce qui se passe pendant un pareil sport.

Le terrain de jeu

La première chose qu’il faut savoir lorsqu’on parle du terrain sera sa taille qui fait 120 yards ou 110 mètres dans l’unité de mesure universelle. La surface de jeu quant à elle est de 100 yards (91.4 m) et les zones d’en-but qui se trouvent sur les côtés font 10 yards (9.14 m).

Pour ce qui est des lignes qui sont au nombre de 10, ils ont un espacement de 10 yards entre chacun d’eux et servent à remettre le ballon en jeu selon l’action à effectuer. Sur la longueur du terrain, vous avez sûrement déjà  remarqué des numéros qui y sont placés. Ils font référence aux 100 yards qui constituent la surface de jeu.

Chaque équipe aura donc en sa possession une zone de 50 yards sur laquelle organiser ses formations et stratégies. Comme le milieu représente 50 yards, la grandeur descend de 10 jusqu’à atteindre la dernière trace d’en-but. Avant d’aller plus loin, il faut savoir que ces séparations seront au centre de toute la règle du football américain.

Lorsqu’un côté lance le match, le ballon de foot us est mis sur le trait des 30 yards de son camp qui signifie en terme plus simple : Kickoff. Quand on performe un touchdown, l’équipe qui vient de le faire essaiera de transformer en positionnant le ballon sur les 2 yards de l’adversaire.

Même si l’attaque a déjà été un succès en effectuant le touchdown, cette action est réalisée dans le but de marquer 1 ou 2 points de plus. Pour ceux qui connaissent le rugby et la façon de jouer au ballon de rugby, les poteaux du football américain ne possèdent qu’un seul support. Outre cette différence, elle se positionne sur la fin de la zone d’en-but et pas sur la ligne.

 

Les équipes au football américain

Dans le football us, les effectifs qui composent une équipe sont très nombreux d’une classe 22 jusqu’à 53 qu’on nomme le roster. Chaque joueur possède une spécialité, quel que soit son poste au football américain.

Vous avez donc compris que pour engager une action, l’équipe d’attaquant se met sur le terrain. Et lorsqu’il faut repousser, ce sera aux défenseurs de prendre place pour essayer de bloquer les adversaires. Il reste néanmoins un groupe à part qui aura des fonctions différentes des 2 autres.

Contrairement au sport d’origine européenne, les substitutions n’ont aucune limite au football us d’où le grand nombre de joueurs. Dans le cas où un participant est exclu du match par l’arbitre, il ne pourra plus entrer et sera remplacé jusqu’à la fin de la rencontre.

Si vous vous intéressez à ce sport, c’est une discipline très agressive pendant laquelle des accidents peuvent arriver. Malgré l’équipement du football us, il est donc important d’avoir un effectif très large, à savoir 53 membres.

 

Ce qu’il faut savoir sur le principe de base et le déroulement d’un match

La plupart des non-initiés à ce sport ne sont pas tout de suite attirés à cause de son caractère plus ou moins étrange. La longueur d’un match et les multiples stratégies de jeu peuvent aussi dépasser ceux qui ne connaissent pas leur importance.

Le principe de base du football américain

Comme pour le football européen, chaque adversaire sera composé de 11 membres qui seront, d’un côté, des attaquants et de l’autre des défenseurs. Lors d’un essai comptabilisé à 6 points, l’équipe qui engage doit arriver à transporter le ballon dans la zone d’en-but de l’adversaire.

Le joueur de football américain qui garde son camp doit œuvrer au maximum pour stopper l’avancement des envahisseurs. Tout ceci se fera dans le respect des règles et sans déclencher des fautes susceptibles d’avantager encore plus les attaquants.

Si une erreur est constatée par l’arbitre, la pénalité sera d’ordre collectif ce qui entraîne une perte de position contrairement au placement sur un terrain de foot. Il faudra alors essayer de rattraper l’erreur, et le temps est tout de même compté. Contrairement au rugby, on ne disposera que de 60 min à peu près. Et si vous vous demandez combien de temps dure un match de rugby, sachez que cela avoisine les 80 minutes.

Ainsi, la durée d’un match de rugby est bien plus élevée. Les 60 minutes en football américain seront divisées en quart-temps de 15 minutes. Pour ce qui est de la mi-temps, elle est de 20 minutes. Il faut néanmoins être au courant du fait qu’à chaque fois que le ballon touche le sol, cela entraîne une suspension du mouvement et du chrono.

À cause de ces différentes conditions, un duel de football américain se vit en moyenne sur 3 heures ce qui peut paraître absurde pour un initié. D’après les études menées, une action dans ce sport ne s’accomplit qu’en 4 secondes avant de stopper. Ceci peut donc expliquer pourquoi le match traine autant pendant une rencontre réelle. C’est même plus long que la durée d’un match de foot.

En plus des arrêts de jeux très fréquents, l’intervention de l’arbitrage vidéo peut aussi faire accroître le temps dépensé lors d’un match. Chaque équipe a alors droit d’user de ce type de jugement seulement en 2 occasions au cours d’un match.

Si un entraîneur requiert l’application de ce protocole 2 fois pendant une rencontre et qu’il s’avère que ses recours sont justifiés, il sera récompensé. En effet, il aura en prime une troisième et dernière demande pour utiliser cet arbitrage vidéo. Dans le cas contraire, il ne pourra plus rien faire pour exiger cette intervention.

 

Le déroulement d’un match de football américain

Au commencement d’une rencontre, un coup de pied de lancement sera donné par l’équipe qui défend. Le but est alors d’envoyer le ballon le plus loin possible afin de retarder la montée de l’équipe qui attaque. Cette action s’effectue également au retour de la mi-temps du 1er et le 3e quart de temps du match.

Dans le camp adverse, ceux qui doivent recevoir le ballon doivent faire progresser le porteur jusqu’à atteindre l’end-zone de l’adversaire. Si cela parait simple jusque là, le reste ne sera pas une partie de plaisir à effectuer. En effet, les attaquants n’ont droit qu’à 4 tentatives pour remonter de 10 yards. Et cela est déjà déterminé par les lignes réparties sur le terrain de football américain.

En prenant un exemple facile, si les attaquants progressent de 4 yards en un seul coup, ils auront encore 3 coups pour dépasser les 6 yards qui restent. Bien qu’il ne s’agisse que de 9 mètres et quelques, il faudra arriver à briser l’équipe défensive qui se trouve en face pour espérer y parvenir.

Les attaquants ont 2 possibilités pour avancer, soit par la passe qui est limitée à une seule par action soit par une montée vers l’avant. Dans le cas où ils parviennent à traverser les 10 yards avec moins de 4 essais, ils bénéficieront d’un nouveau cycle de 4 tentatives. C’est le principe du « first touchdown » au football américain. Si les attaquants avancent toujours, ce cycle se poursuivra jusqu’à atteindre l’en-but de l’adversaire.

Il faut savoir que ce principe de 4 essais est intimement lié à la partie stratégique de ce sport de titan. Cette règle du football américain incite les équipes à prendre des décisions pas toujours faciles surtout lorsqu’elles sont à leurs dernières tentatives, sans certitude de traverser les 10 yards. Il existe alors 3 cas de figure pour la suite :

Si leur progression a été suffisamment conséquente et que la dernière tentative est passée, l’équipe qui attaque peut faire intervenir le botteur. Celui-ci se chargera de tirer un coup de pied arrêté ou bien un Field Goal en anglais pour tenter de mettre un 3 points en envoyant le ballon à travers les poteaux. En cas d’échec, l’équipe reprend le ballon et relance le jeu de l’endroit d’où a eu lieu le tir. Tout ceci dans le but de corser la rencontre pour un duel encore plus palpitant au final.

S’il ne reste qu’un yard à passer pour parvenir au 10e yard, les attaquants peuvent amorcer une tentative à haut risque. L’action en question consiste à briser le bloc défensif, soit par une passe bien placée ou bien par une simple course en avant. Solution de dernière seconde avant la fin d’un match, cette stratégie peut s’avérer payante ou non. Si les attaquants n’y arrivent pas, la défense adverse occupe la dernière place des opposants pour relancer. Cette action s’appelle le « turnover on downs ».

Si les attaquants n’ont pas progressé assez et qu’il y a encore plusieurs yards à passer avant d’atteindre le 10e, il faut procéder autrement. Étant donné qu’on est trop loin pour essayer de marquer avec un coup de pied arrêté, on ne peut que dégager. Le « punt » est entrepris pour remettre le ballon le plus loin dans la partie adverse. Cela retardera les adversaires dans leur progression et les chances de les stopper en chemin seront optimisées.

C’est aussi dans ces situations qu’on doit reconnaître un bon jour de foot us à part les moments de contre-attaque.

 

Ce qu’il faut savoir sur le score

On dénombre 3 façons de marquer au football us :

Le premier est le safety qui s’obtient lorsque les adversaires arrivent à envoyer au sol ses opposants dans leurs propres end-zone. La défense gagne alors 2 points pour cette prouesse qui n’est pas toujours évidente à faire.

Le second est le Field goal ou le coup de pied arrêté qui permet de récolter 3 points si le botteur arrive à mettre le ballon entre les poteaux. On amorce cette option lorsqu’on est à court de tentatives et que la zone d’en-but adverse peut s’atteindre au tir.

La troisième façon de marquer est le touchdown qui est le but par excellence dans le jeu de football américain. En réussissant cette action, on gagne 6 points avec une possibilité de tirer un essai pour avoir un point en plus. Sinon les attaquants peuvent relancer pour refaire un touchdown en une seule action et ajouter 2 points au compteur. Toutefois, il n’est pas courant que les équipes tentent cette seconde option.

Ce qu’il reste à savoir sur les équipes et les arbitres

En arrivant à la fin de cet article, il ne vous reste qu’à découvrir quels sont les rôles des arbitres pendant le jeu ainsi que le fonctionnement de l’attaque et de la défense.

 

Football américain et culture

Depuis sa modernisation, ce sport a conquis les Américains surtout à cause de sa pratique tout à fait différente des sports européens. En 1920, la NFL ou la National Football League a été créée pour être la principale organisation qui s’en occupe. Outre la beauté du sport, la diffusion d’un match NFL est également devenue le moment de découvrir les nouvelles publicités comme le meilleur répulsif pour chat. Seules les entreprises qui ont les moyens de payer auront la chance d’être observées par des millions d’Américains pendant cet évènement.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES