D’où vient et comment se joue le cricket ?

Dernière mise à jour: 29.07.21

 

Cette activité semble de la même famille que le base-ball américain. Mais dans les détails, il présente des nuances qui lui confèrent une identité unique. Afin de comprendre ce loisir, il importe de connaître son historique, et surtout de connaître les principes du jeu, ainsi que quelques vocabulaires à maîtriser.

 

Les origines du cricket

Si ce concept du jeu de balles et de battes dans sa version américaine reste le plus connu, celui qui se pratique sur le vieux continent n’en demeure pas moins intéressant. Le cricket constitue en effet une discipline suivie sur de nombreuses parties du globe. Il bénéficie d’une popularité presque aussi forte que le sport le plus pratiqué au monde, à savoir le football.

Les débuts du jeu de cricket deviennent désormais sujets de discussion. Jusqu’à lors, tout le monde s’accordait à dire que cette activité sportive était d’origine britannique. Pour preuve, elle se joue dans plus d’une cinquantaine d’États du Commonwealth, comme l’Afrique du Sud, l’Australie ou le Canada, outre les pays européens. Cette popularité croissante et acquise aux quatre coins de la planète a débuté au XVIe siècle, lorsque l’Angleterre a commencé à étendre son empire colonial.

Mais cette croyance générale vient récemment de se faire éclabousser, quelques années avant la coupe du monde de cricket de 2019. En effet, une trace écrite a été découverte à ce moment, matérialisée par un compte-rendu de ce cricket sport datant du XVe siècle, plus précisément en 1478. Ce manuscrit indique ainsi le déroulement du jeu en France, ce qui remet en question le véritable lieu d’origine de ce sport. 

Dans tous les cas, la réponse à cette question reste floue. Les preuves manquent en effet pour définir si ce match constituait un loisir purement français qui s’est par la suite exporté vers l’Angleterre. Une autre théorie pourrait également indiquer qu’il s’agit d’un sport totalement britannique, mais que le compte-rendu ne faisait que relater un match délocalisé. Quoi qu’il en soit, l’actualité montre bien que le cricket sport se joue plus dans les contrées anglophones que francophones.

Principes fondamentaux du cricket

Comme tous les autres sports collectifs, le cricket oppose deux équipes, dont l’objectif consiste à marquer le maximum de points contre le camp adverse. Chaque partie dispose de 11 joueurs, qui ne peuvent pas être remplacés jusqu’à la fin de la partie. Le jeu se déroule sur un terrain ovale, alternant les deux groupes dans des phases d’attaque et de défense, après avoir effectué une série de six balles appelée over.

Lors de chaque manche, les protagonistes suivants intègrent le terrain. Une équipe entière, à savoir un lanceur et les dix autres membres nommés chasseurs, se retrouve face à deux batteurs de l’ensemble adverse. En ce qui concerne le déroulement de la partie, le lanceur expédie la balle vers un guichet en bois placé derrière le batteur, appelé wicket. Le frappeur doit empêcher la balle de passer, et la renvoyer le plus loin possible, avant que les chasseurs ne puissent la récupérer. Plus elle va loin, plus il aura le temps de courir pour donner le relais au second batteur situé dans la zone opposée, à environ vingt mètres de sa position.

Si les deux batteurs réussissent à échanger leur place avant qu’un chasseur ne mette la main sur la balle et la ramène au guichet, ils marquent des points appelés runs. La plupart du temps, seuls un ou deux runs peuvent être inscrits sur un coup de batte. Dans le cas où le batteur réussit à sortir la balle hors du terrain du premier coup, il gagne un sixier, équivalent à 6 points. Il n’en marque que 4 par contre, si la balle rebondit une ou plusieurs fois avant de sortir des limites. Ce gain est appelé boundary.

Dans le cas contraire, le frappeur peut perdre la manche de plusieurs manières. La première se matérialise par un contact autre que celui de la batte, notamment s’il empêche le passage de la balle avec son corps, et spécifiquement la jambe. Ce geste appelé leg before wicket l’élimine d’office et met le second batteur à sa place. Si un chasseur attrape la balle en plein vol, ou si celle-ci touche le guichet, le batteur est également éliminé. Pour information, la manche prend fin lorsque les deux batteurs sont éliminés.

Durée de match et déclaration de victoire

À la différence de la durée d’un match de baseball, le cricket peut se jouer entre quelques heures et plusieurs jours. La période la plus courte et simplifiée s’appelle le twenty20. Dans cette configuration, la rencontre se joue sur une manche unique de 20 lancers pour chaque équipe. Chacune alterne les rôles avec l’objectif de gagner le plus de points et de remporter la partie. En ce qui concerne les crickets en championnat du monde, le programme se rallonge et tient sur une journée entière. Cette présentation est de ce fait baptisée le one-day.

La version traditionnelle reste le plus spectaculaire pour apprécier le cricket à sa juste valeur. Si vous savez combien de manches au baseball permettent d’arracher la victoire, une équipe doit en remporter plusieurs pour sortir vainqueur. La durée la plus longue est caractérisée par les test-matches ou rencontres internationales. La longueur de chaque manche dépendant de l’habileté de chaque batteur, le match se déroule sur quatre manches, dont deux pour chaque équipe. Suivant les capacités de chaque joueur, le match en entier peut durer jusqu’à cinq jours. Cette durée est cependant limitée à six heures par jour. Un avantage flagrant d’une équipe par rapport à l’autre peut mettre fin à la rencontre.

Comme la batte de baseball, celle du cricket permet d’assurer la victoire en marquant le plus de runs, et donc de manches. La victoire peut être acquise lorsque l’équipe de frappe n’a plus de batteur disponible, lorsque le nombre de lancers a été atteint (en twenty20), ou si le capitaine d’une équipe met volontairement fin à une manche.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES