Éthique et bonnes pratiques en surf

Dernière mise à jour: 26.09.21

 

Il n’est pas facile de dompter une planche de surf pour les amateurs de ce sport. En effet, c’est une discipline qui requiert beaucoup de motivations et surtout de pratiques. Cela dit, découvrons ensemble les techniques et les règles qui régissent le surf pour que vous preniez du plaisir dès les premières secondes sur votre planche.

 

1. Privilégiez la sécurité

Un bon surfeur doit être responsable de tous ses actes. En effet, il faut tenir compte de tout ce qui se passe autour étant donné que vous n’êtes pas le seul à pratiquer ce sport dans l’eau. Pour ce faire, il faut bien analyser le spot et la houle. Cette étape est essentielle pour mesurer les conditions réelles ainsi que les risques que vous encourez. Ainsi, lorsque la taille des vagues est trop importante, il est préférable de ne pas vous mettre en danger. Cela dit, il vaut mieux reporter la session à la prochaine fois.

Par ailleurs, certaines observations doivent également être effectuées. Notamment, le choix de l’emplacement qui ne doit pas représenter de danger comme la présence de baleine ou de rocher par exemple. Aussi, le niveau de l’eau qui ne doit pas être trop haut si vous êtes un débutant. En plus, il est nécessaire d’analyser le nombre de personnes qui sont à l’eau en comparaison à la fréquence des séries. Enfin, vous aurez besoin de considérer des facteurs supplémentaires comme la température de la mer. Tout comme la présence de coraux ou des composants marins divers.

Il est aussi important que vous évitiez de vous mettre dans la ligne des autres personnes au moment de nager pour aller prendre des vagues. Dans ce cas, il est préférable d’aller au large. À certains endroits, les vagues peuvent être cassantes, alors vous pouvez vous rendre dans des zones beaucoup plus adaptées. Quoi qu’il en soit, il peut arriver de vous retrouver nez à nez avec un autre surfeur même en prenant cette initiative. Afin de vous en sortir, vous avez le choix de pagayer ou de vous diriger plus loin vers l’extérieur. Certes, les surfeurs expérimentés sont habitués à ce genre de situation et ils trouveront une solution pour éviter la collision. Par contre, vous devriez aussi adopter le meilleur comportement pour que vous soyez tous bien protégés des risques, quelle que soit la température de l’eau.

Pour faire plus simple, le spot que vous choisissez devrait être adapté à votre niveau dans la pratique de cette discipline. De cette manière, vous pouvez pratiquer ce sport en toute sécurité. Évidemment, si vous êtes encore débutant, il vaut mieux surfer sur de petites vagues en pente douce. Lors d’une chute, vous ne risquez rien et vous pouvez sortir facilement de l’eau en cas d’orage.

2. Respectez les règles de priorité

Afin de maîtriser rapidement la pratique du surf, il y a des codes qu’il faudra bien connaître. De cette manière, il n’y a aucun risque de vous blesser ou de mettre en danger d’autres personnes. Cela dit, il est impératif de savoir quoi faire par rapport à chaque situation. Ainsi, quand il y a une vague qui vient vers vous, il est recommandé de vous diriger vers la mousse afin de laisser le champ libre au surfeur qui est en action. 

Si vous souhaitez réussir le passage par la mousse, vous pouvez choisir la technique du canard. Elle consiste à plonger sous la vague avec une planche. Sinon, vous pouvez opter pour la méthode de la « tortue » qui demande de retourner votre matériel et de vous mettre en dessous lorsque vous ne maîtrisez pas suffisamment le premier procédé.

Il y a aussi des règlements supplémentaires qui doivent être appliqués à votre retour au pic. Lorsque vous avez eu votre vague, il n’est pas nécessaire de vous précipiter puisque vous n’avez plus la priorité. Il est donc préférable de prendre tout votre temps pour revenir au pic. De cette manière, les autres personnes peuvent s’organiser sans qu’il y ait de bousculade. De votre côté, vous aurez ainsi l’occasion de reprendre votre souffle et de retrouver la forme même si vous avez eu l’impression d’affronter une tempête. Certes, vous pouvez remonter plus vite si vous disposez d’un équipement plus volumineux comme un longboard par exemple. Par contre, il est déconseillé d’utiliser cet atout pour essayer de devancer les autres.

Une fois au pic, quand une vague se forme, la priorité revient à celui qui se trouve le plus proche du creux et de l’afflux. C’est aussi le cas lorsqu’un surfeur se met dans la position debout. Pour éviter tout risque de collision, il est formellement interdit de démarrer juste après la levée du surfeur en question. Cette situation est connue sous l’appellation de « snacking » par les habitués de ce sport. Ainsi, quand une vague se referme rapidement, il vaut mieux la laisser à la personne qui se trouve dans la meilleure position.

Contrairement à ce que vous pourriez voir sur certaines vidéos amateurs, il est donc primordial que vous ayez l’habitude de partager les vagues. Pour ce faire, vous devez tenir compte de votre niveau ainsi que celui des autres pratiquants qui sont présents sur place. C’est-à-dire que ceux qui attendent de passer depuis longtemps ont la priorité des prochaines séries. Par ailleurs, il vaut mieux éviter de vous mettre à tout moment au large pour essayer de tout prendre. Face à cette attitude, vous risquez de rendre les autres surfeurs agressifs qui vont à leur tour vous devancer pour que vous ne puissiez attraper aucune vague.

 

3. Tenez compte de l’éthique en surf

On s’imagine souvent que le surf est un sport individuel, car tout le monde contrôle sa propre planche. Pourtant, il est aussi important de considérer tous les autres pratiquants qui se trouvent dans le spot. Pour retourner au pic, il est donc conseillé de ne pas vous précipiter. En prenant votre temps, vous laisserez les autres surfeurs profiter de leur vague.  

Une fois que vous y êtes, il faut donner la priorité à toutes personnes qui sont déjà présentes. Vous aurez ainsi l’occasion de parfaire l’échauffement et de vous replacer correctement avant le prochain passage. Dans la pratique du surf, vous devez également apprendre à partager les vagues. D’un autre côté, toutes les actions que vous entreprenez doivent être adaptées à votre niveau. Évidemment, vous devriez aussi considérer tous les individus qui partagent le spot avec vous. Il s’agit seulement de respecter la logique lorsque vous êtes dans l’eau. C’est-à-dire que les personnes qui attendent leur tour depuis un moment sont prioritaires. À votre arrivée au pic, nous conseillons également de faire preuve de courtoisie en saluant tous ceux qui y sont présents pour créer un climat amical.

4. Apprenez à faire la différence entre les vagues

Si la température de l’eau est un élément clé pour la pratique du surf, chaque surfeur doit également apprendre à connaître le type de spot pour s’y adapter.

 – Les mousses sont idéales pour les débutants puisqu’elles permettent de trouver la bonne position à adopter pour effectuer les premières figures.

 – Le point break regroupe les vagues qui commencent à chaque fois au même endroit pour aller se casser sur la roche.

 – Le reef break définit les vagues qui viennent se briser sur du récif. Évidemment, il est interdit de s’ y aventurer si vous êtes encore débutant.

 – Enfin, le beach break est la vague qui apparaît sur les plages recouvertes de galets ou de sable et qui se reforme rapidement. Apprécié pour son côté accessible, ce spot est particulièrement fréquenté par les surfeurs de tous les niveaux.

Avant de vous mettre à l’eau, il est recommandé de vous informer sur le spot. En effet, il existe des particularités sur chaque spot. Par ailleurs, certains offrent de meilleures conditions de surf à marée haute et d’autres à marée basse. Sinon, il faudra aussi tenir compte de l’orientation du vent dans les lieux, de la taille des vagues, de l’ampleur et de la période de la houle. 

 

5. Les erreurs de débutant

Lorsqu’on est encore novice dans ce sport, nous voulons tout maîtriser rapidement dans le but de réussir à surfer en très peu de temps. Pourtant, la technique à adopter dans cette discipline est assez complexe, contrairement à ce que laissent penser les films Disney. Cela dit, nous allons faire le point sur les défauts à éviter lorsque vous commencez le surf. En tenant compte de ces informations, vous pouvez progresser plus rapidement.

Les débutants ont souvent tendance à sous-estimer les conditions, pourtant ceci peut représenter un réel danger pour toutes les personnes qui sont dans l’eau. Avant même de vous lancer, il est donc nécessaire d’effectuer une observation complète concernant le spot, les vagues, les autres surfeurs et la présence de menaces potentielles. Vous éviterez ainsi de vous mettre en danger. Lorsque vous constatez que les vagues sont beaucoup trop grosses, il est préférable de renoncer à vous rendre dans l’eau. À la place, nous conseillons de rechercher un spot de « repli » dont l’exposition à la houle est réduite. En choisissant cette option, vous aurez droit à de plus petites vagues qui sont plus adaptées à votre niveau.

Pour passer les vagues, les apprentis en surf ont l’habitude de lâcher leur planche. De cette manière, ils peuvent nager en dessous des vagues afin d’arriver rapidement au « line-up ». Pourtant, il faut savoir que c’est un acte dangereux. En effet, le matériel pourrait heurter d’autres surfeurs ou baigneurs qui se trouvent aux alentours. De plus, le novice pourrait abîmer son équipement. Pour éviter tout cela, il est plus judicieux de changer de spot quand les vagues sont grosses. Sinon, prenez le temps de bien vérifier qu’il n’y a personne derrière vous.

Choisir la mauvaise planche fait également partie des erreurs des débutants. Durant la période d’apprentissage, il vaut mieux opter pour un équipement en mousse qui bénéficie d’un volume important afin qu’il soit plus aisé de ramer. De cette manière, il est plus facile pour le propriétaire de prendre ses premières mousses et vagues sans craindre de se blesser. D’ailleurs, le matériau adopté protège également des accidents durant les chocs. Aussi, il possède une bonne capacité de flottabilité qui apporte l’équilibre nécessaire sur l’eau. Lorsque l’apprenti commence à maîtriser les petites vagues, il peut utiliser la planche en époxy. Au fur et à mesure que son niveau augmente, il peut opter pour des planches moins volumineuses. Enfin, le shortboard est adapté aux surfeurs professionnels. Apprécié pour sa légèreté, il procure une maniabilité accrue. Aussi, il offre une très bonne réactivité.

6. Choisir ses tenues pour le surf

Le slip de bain est incontournable pour pratiquer ce sport dans les meilleures conditions. Étant donné que c’est une activité physique, vous devez porter un maillot qui offre un très bon maintien. Cela dit, votre tenue de surf devrait rester en place en toutes circonstances. En revanche, elle ne devrait pas non plus vous gêner dans vos mouvements. Certes, le design est essentiel si vous prévoyez de prendre une vidéo amateur par exemple. Par contre, il est préférable d’acheter un modèle simple et sans éléments superflus comme les lacets ou les nœuds. 

 

Petit résumé

Pour conclure, il est donc nécessaire de retenir plusieurs points essentiels :

Afin d’apprendre ce sport, il faut respecter la règle de base, à savoir une seule vague pour un surfeur. C’est une consigne de sécurité importante permettant d’empêcher les risques de collision. Ensuite, la priorité revient à la personne qui est déjà engagée sur la vague. Restez donc loin de sa trajectoire. Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à bien profiter de vos vagues !

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES