L’esprit aussi doit faire du sport

Dernière mise à jour: 27.09.21

 

Dans le sport et la compétition, on ne mentionne jamais assez l’importance du mental. Sans tomber dans des considérations philosophiques, on peut décemment penser que l’esprit et le corps sont intimement liés. La relation est non seulement vitale, mais aussi inter-dépendante.

Sans un mental d’acier, aucun champion ne peut vraiment atteindre les sommets, quelle que soit sa forme physique ou son talent. On peut penser à Yoann Gourcuff en France. À l’étranger, l’exemple de Bojan Krkić est frappant. Ancienne pépite du centre de formation du FC Barcelone, il n’a ainsi jamais pu vraiment réussir à cause de son mental défaillant. Pourtant, le jeune joueur avait des statistiques encore plus incroyables que Lionel Messi en équipe de jeunes.

Comme quoi, ce qui fait du numéro 10 argentin un génie, c’est sa patte gauche, mais aussi sa confiance immuable en ses capacités. Jetons donc un œil à quelques exercices qui peuvent améliorer l’esprit.

Légende : Savoir reposer son corps est primordial. L’esprit, lui, travaille toujours.

 

Une séance de jeu les jours de repos physique

Alors, vous pouvez être surpris, mais certains jeux sont de véritables sports. Pensons aux échecs d’abord, avec un devoir de concentration absolue sans discontinuer tout en prévoyant les coups à l’avance. Un très bon exercice d’endurance mentale. Mais ce n’est pas le meilleur. Si des jeux avec une charge mentale extrêmement forte comme le poker demandent un entraînement physique, c’est exactement pour renforcer cette relation entre le corps et l’esprit.

Il ne s’agit pas seulement de connaître les règles du poker et de les appliquer intuitivement. Garder une lucidité pendant plusieurs heures est primordial et le corps doit tenir dans une position qui est peu naturelle. Encore une fois, entraîner l’un ne va pas sans renforcer l’autre. Si des joueurs comme Neymar sont passionnés par le poker, c’est bien parce qu’il développe d’autres attributs chez un sportif.

Contrairement aux échecs, aux dames, ou bien même au jeu de go, l’inconnu et le hasard viennent se glisser dans le poker. La façon dont on gère un imprévu, le calme et la lucidité lorsque l’on doit contrer une attaque adverse alors que l’on est acculé, toutes ces situations se retrouvent dans tous les sports.

L’entraînement est une somme de répétitions qui construisent des réflexes et améliorent le mouvement. Il faut entraîner son esprit avec le même objectif. Si le cerveau n’est pas vraiment un muscle comme on aime le dire, il agit peu ou prou de la même manière. Plus vous le pousserez loin, plus il sera à même de réagir vite et avec efficacité.

 

Le yoga et la méditation sans modération

Légende : Doux pour le corps et bon pour l’esprit, le yoga est un excellent moyen de compléter un entraînement sportif. 

Alors, ça peut paraître un peu cliché, mais la méditation aide vraiment en sport. Novak Djokovic ou Tiger Woods sont des athlètes réputés pour méditer souvent et on voit le résultat. La méditation est un travail mental aussi bien qu’un exercice de repos. Paradoxal mais pourtant diablement efficace. Apprendre à faire le vide ou à se concentrer sur une chose pendant de longues minutes perpétue cette répétition importante pour préparer l’esprit comme on prépare le corps. De plus, la respiration est un élément fondamental de la méditation et du yoga. Avec une maîtrise parfaite du souffle, on comprend bien assez vite que le gain pour un athlète puisse être immense.

De plus, prendre le temps de travailler son esprit augmente son emprise sur le corps. Tout le monde a entendu parler des exploits des maîtres du yoga qui peuvent notamment ralentir leur rythme cardiaque. C’est bien que faire travailler l’esprit, c’est aussi faire travailler le corps. Mais ça, ce n’est pas nouveau. Pourtant, très peu d’athlètes amateurs renforcent leurs esprits comme ils renforcent leurs corps. Dans un objectif de bien-être et d’équilibre comme dans une logique de performance, pourtant, les deux sont intrinsèquement liés. 

Tous les sports entraînent les deux bien entendu, certains plus que d’autres, mais il faut tout de même faire des exercices spécifiques.

 

Savoir dire “stop” au corps, mais “encore” à l’esprit

Alors, non, la méditation et le yoga ne sont pas du repos en soi. Si le sommeil est le meilleur ami bien connu du sportif, il ne faut pas négliger le repos actif. En ce qui concerne l’esprit, les exercices mentionnés plus haut sont à considérer comme des exercices spécifiques. Mais, au contraire du corps qui, lorsqu’il ne bouge pas, peut être en repos total, votre esprit, lui, ne cesse jamais de fonctionner. Il faut donc lui accorder des pauses salutaires.

Si les films ou les séries sont un bon moyen de laisser l’esprit vagabonder sans trop de maîtrise, il faut tout de même privilégier la lecture.

On sait aujourd’hui que lire est bon pour la santé et repose l’esprit tout en le faisant travailler. Que vous soyez plus reportages animaliers, séries à suspens, ou grand classique de la littérature, l’essentiel reste de trouver du temps pour reposer l’esprit.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES