Naissance et historique de la natation

Dernière mise à jour: 25.02.21

 

La natation est apparue pour la première fois pendant l’époque de l’antiquité grecque. Cette discipline sportive consiste à effectuer un ensemble de mouvements réguliers, en flottant sur l’eau. Et étant à la fois un sport complet et doux, il compte désormais de plus en plus d’adeptes. Des compétitions internationales sont même organisées chaque année pour le plus grand plaisir des aficionados de la piscine.

 

Histoire de la natation

Tous les éléments laissent supposer que l’être humain savait déjà nager à l’époque de la préhistoire. Mais aucune preuve archéologique solide n’a encore réussi à démontrer cette hypothèse. Ainsi, ce ne fut qu’au troisième millénaire avant J-C, dans les contrées de Mésopotamie, que les tout premiers documents attestant de la pratique de la natation ont été découverts.

A cette époque, elle était uniquement un loisir plébiscité par les familles royales. Et pour la civilisation gréco-romaine, elle était même désignée comme étant une culture. Au fil des siècles, cette « culture » s’est démocratisée. Ainsi, elle est devenue un loisir puis une discipline sportive qui a donné naissance à la natation sportive moderne.

Les siècles se sont succédé, laissant cette pratique devenir une vraie passion pour de nombreux pratiquants de la natation. Mais ce ne sera qu’en 1837, face à l’engouement que la nage a réussie à produire, que les toutes premières compétitions furent organisées. Et ce sera la création de la National Swimming Society qui finira par marquer un tournant majeur dans le domaine de la natation sportive.

Ceci, grâce à l’organisation des premières compétitions de natation de brasse. Cette discipline va par la suite évoluer, englober des adeptes, jusqu’à être reconnue officiellement en 1870.

Cet exposé sur la natation n’est qu’un résumé de sa longue histoire mais ne répond pas aux questions que les non-initiés se posent souvent : quels sont les différents types de nage ? Qui est à l’origine des différentes techniques de natation ?

L’évolution de la pratique et de la technique de natation

Depuis 1870, la pratique de la natation a largement évolué. Au départ, les pratiquants de cette discipline se limitaient uniquement à flotter sur l’eau en position planche tout en effectuant quelques mouvements orchestrés avec les bras et les jambes. Mais Trudgeon a changé toute la donne.

Il a mis au point une nouvelle technique de nage qui vise à retourner le corps sur un côté et en dégageant les bras d’une façon alternée sous l’eau. Cette technique sera ensuite reprise puis améliorée par Frederick Cavill. Ce sera de cette manière que les différents types de nage feront leur apparition aux Jeux olympiques de 1896.

 

Les différents types de nage en compétition

Il y a toujours eu et il y aura toujours 4 types de nage en compétition. Les 4 nages qui se pratiquent depuis 1896 jusqu’à aujourd’hui ne sont nuls autres que la nage papillon, le crawl, la brasse et le nage libre.

 – La brasse

Une chose essentielle à savoir à propos de la nage brasse est qu’elle a vu le jour au XIXe siècle en France. Elle a longtemps représenté la discipline phare des jeux olympiques. En compétition, les courses de nage libre se faisaient et continuent à se faire sur 50, 100 et 200 mètres. En ce qui concerne la technique pour pratiquer la brasse, elle est la nage la plus facile à réaliser. La personne qui nage doit avant tout se placer sur son ventre et s’appuyer sur la coordination des mouvements entre ses bras et ses jambes. 

La tête doit seulement rester hors de l’eau pour favoriser la respiration. En compétition, il est essentiel lors du virage, de toucher le mur avec les deux mains en même temps afin d’éviter tous risques de disqualification. Voilà d’ailleurs une raison qui explique pourquoi ce type de nage est qualifié de nage symétrique.

 – Le papillon

Ce type de nage, comme la brasse, est un style de natation qui se pratique sur le ventre. Mais à la différence de la brasse, une traction sera exercée par les bras du nageur pour le propulser vers l’avant avec les membres supérieurs hors de l’eau. Les jambes restent toutefois en mouvement coordonné afin de permettre au nageur de progresser continuellement. 

Lors des compétitions et aux jeux olympiques, le papillon s’effectue sur 50, 100 et 200 mètres. Par la même occasion, il doit suivre des normes bien strictes pour éviter d’être disqualifié. Dans cette optique, il est important de démarrer la course par un plongeon puis continuer en enchaînant un mouvement parfaitement exécuté. Il s’agit également d’une nage symétrique.

 – Le dos crawlé

Le dos crawlé est un autre nom du crawl. Il s’agit sans aucun doute de la seule technique de nage qui consiste à nager sur le dos. Cette pratique se réalise en effectuant des mouvements alternatifs avec les bras tout en accompagnant le tout avec des battements alternés des jambes. Ce qui permet au nageur de progresser à une vitesse éclair.

Lors des compétitions, il est essentiel de noter que le candidat se doit d’effectuer un virage culbute afin de se construire des repères. Et comme il n’est pas en mesure de voir l’arrivée, il doit se situer par rapport aux lignes de 5 mètres établies sur le bassin de compétition. Ce type de nage est une discipline à mouvements alternatifs.

 – La nage libre

En compétition, la nage libre se pratique sur 50, 100, 200, 400, 800 et 1500 mètres. Comme son nom l’indique, la nage est libre. Ainsi, chaque nageur est libre d’exercer sa technique de nage préférée. D’une manière générale, les pratiquants qui optent pour la nage libre optent souvent pour le crawl. En effet, il permet de progresser rapidement et efficacement. Cette technique, à l’inverse du dos crawlé, consiste à effectuer des mouvements alternés avec les bras et les jambes, mais en position allongée sur le ventre.

De quoi a-t-on besoin pour se mettre à la natation ?

Avant de pratiquer la natation, assurez-vous de disposer d’une tondeuse bikini. Vous devrez également enfiler un maillot de bain près du corps qui ne vous gênera pas pendant que vous réalisez des mouvements alternés. Des lunettes, des bouchons d’oreilles ainsi qu’un bonnet de natation peuvent tout aussi bien être indispensables.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments