Quel est l’intérêt de l’étirement dynamique pour les footballeurs ?

Dernière mise à jour: 19.10.21

 

Le football est un sport qui demande beaucoup d’efforts physiques. Cette raison explique pourquoi les joueurs effectuent différents types d’étirements pendant l’échauffement. L’étirement dynamique en fait partie. Il permet de chauffer les muscles et de préparer le système nerveux et musculaire. Plus de détails dans les prochains paragraphes !

 

L’étirement dynamique : c’est quoi exactement ?

L’échauffement est une étape à ne pas sauter avant la séance d’entraînement. L’étirement dynamique consiste à enchaîner une gamme de mouvements complète en commençant par contracter les muscles pendant quelques secondes avant de les relâcher. Puis on reprend l’étirement entre 6 à 10 secondes. Vous pouvez effectuer plusieurs exercices comme les sauts sur place, les coups de pied arrêtés, les fentes de marche, les cercles de bras, les balançoires à bras ou encore les montées de genoux. Cela a pour objectif de répartir équitablement la chaleur dans les muscles et les articulations ainsi que de favoriser la flexibilité. Ce type d’exercice est le meilleur allié pour préparer les muscles froids.

 

Quels sont les avantages de faire un étirement dynamique ?

L’étirement dynamique présente de nombreux avantages. Non seulement il permet de relâcher les muscles, mais aussi de brûler efficacement les calories. Il est surtout recommandé avant la réalisation d’un exercice cardiovasculaire. Il aide, en effet, à améliorer vos performances et surtout à réchauffer vos muscles. Ce type d’exercice convient également aux sportifs comme les basketteurs ainsi que les footballeurs.

Zoom sur les différents types d’étirement dynamique

Il n’y a rien de plus plaisant pour les footballeurs que de jouer avec un ballon de foot que ce soit pendant l’entraînement ou le match en lui-même. Avant d’entrer sur terrain, cependant, il est important de réaliser des étirements dynamiques qui existent d’ailleurs en plusieurs types :

Les adducteurs

L’étirement adducteur consiste à écarter les jambes puis à plier légèrement le genou gauche et à tendre le pied droit. Adoptez cette position pendant 5 secondes puis passez par l’autre côté. Alternez les mouvements en sautillant sur place en quelques secondes.

 – Les ischio-jambiers

Ce genre d’étirement comme, son nom l’indique, consiste à étirer les ischios, oui, mais comment ? Pour cela, mettez-vous debout et tendez la jambe droite en appuyant le talon sur le sol, puis pliez légèrement la jambe gauche. Il ne vous reste plus qu’à mettre le talon de la jambe droite sur le sol, et le tour est joué. Restez sur cette position pendant environ 10 secondes puis répétez l’opération avec l’autre côté. Durant la transition des deux jambes, pensez à faire un léger bond.

 – Les mollets

L’étirement des mollets consiste à fléchir la jambe droite et à tendre celle de gauche en arrière pendant 10 secondes. Entre-temps, vous devez sauter avec la pointe des pieds en veillant à joindre les deux pieds. Pour solliciter les mollets, pensez à mettre les pieds vers le haut lorsque vous faites des bonds.

 – Les quadriceps

L’étirement des quadriceps est très simple. Restez debout puis mettez le talon gauche sur le fessier gauche. Maintenez cette position durant 10 secondes puis relâchez. Effectuez ensuite 10 mouvements de talon en veillant à bien aligner le buste avec les fesses.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES