Rafting ou Canyoning en France ?

Dernière mise à jour: 27.10.21

 

Entre amis, en famille, pendant un weekend ou pendant les vacances, il n’y a rien de mieux que de profiter de chaque instant en s’adonnant à la pratique d’activité collective. Il s’agit également de la meilleure façon de créer des liens surtout dans le cadre d’un teambuilding. Le choix est large lorsqu’on parle d’activité collective, mais des plus appréciées se trouvent le rafting et le canyoning. Ce sont deux sports extrêmes qui se pratiquent sur l’eau, mais que beaucoup tendent à confondre.

 

Raft torrent et canyoning : des activités aquatiques en vogue

Lorsqu’on parle de sport extrême à pratiquer au moins une fois dans la vie, le ski et le parachute sont les plus plébiscités. Mais si certains apprécient plus l’idée de se lancer d’un avion en parachute, d’autres privilégient les activités aquatiques. Et dans le domaine, canyonning et raft sont des plus plébiscités. Tous deux sont des activités de pleine nature qui se pratiquent en montagne, sur un stade d’eau vive. Mais bien que tous deux partent du même principe, ces pratiques diffèrent sur de nombreux points : le mode de progression, le lieu de pratique et les équipements.

 

Canyoning et randonnées aquatiques : des modes de pratiques qui diffèrent légèrement

La confusion entre le canyoning et les randonnées aquatiques réside dans le fait que tous deux consistent à descendre un cours d’eau. Mais la différence, c’est qu’il ne s’agit pas du même type de cours d’eau. Le rafting est un sport qui se pratique dans des torrents ou aussi dans des rivières. Pour classer un sport aquatique de raft, il faut que le débit d’eau soit suffisamment important et que le cours d’eau soit parsemé d’obstacles. Et qui dit obstacles dit profil accidenté composé de rochers, de remous,… 

Le canyoning, en revanche, est similaire au raft. La différence réside dans le fait que la randonnée aquatique consistera à descendre un cours d’eau engorgé. La progression pourra se faire soit à pied soit à la nage. Et les obstacles devront être franchis selon différentes techniques pour ne citer que le saut et la glissade sur toboggan.

Des lieux qui se ressemblent ?

En général, le rafting et le canyoning se pratiquent sur un cours d’eau. Mais notez qu’il ne s’agit pas du même type de cours d’eau. Le raft va être réalisé sur une rivière avec un débit d’eau allant de 3m3/s à plus d’une centaine de m3/s. Et dans la majorité des cas, les obstacles que vous devrez franchir seront des rapides, des rochers, des chutes (légères) et des rouleaux.

En canyoning, en revanche, la randonnée se fera sur de plus petits cours d’eau. Le débit d’eau dépasse rarement les 1m3/s. Dans ce genre de situation, les obstacles que vous devrez franchir sont des cascades et des canyons avec des hauteurs différentes. Ce qui explique également pourquoi l’on a attribué le nom de canyoning à cette pratique.

 

Les équipements

En raft ou en canyoning, être bien équipé est primordial. Cela permet non seulement de garantir votre sécurité, mais sera aussi le gage de votre participation pour aider vos coéquipiers. À la différence de ce que beaucoup tendent à penser, les équipements utilisés dans la pratique de ces deux activités ne sont pas similaires. Déjà dans le cadre d’une randonnée sur un cours d’eau à débit important, vous serez amené à utiliser un raft. Contrairement à un canoë et à un kayak, le raft est un bateau gonflable que l’on manœuvre avec un rameur de canoë. 

À la différence d’un canoë et d’un kayak, les rafts sont également plus stables et sont en mesure de franchir les voies rapides sans pour autant se retourner. Mis à part le bateau, chaque participant doit s’équiper d’une combinaison, d’une paire de chaussettes néoprène avec une épaisseur de 3 mm en moyenne. Cela va vous permettre de rester au chaud même si elles sont mouillées. Il est aussi important de s’équiper d’un gilet de sauvetage, d’un casque adapté aux sports aquatiques ainsi que des chaussures fermées.

En canyoning, il n’y a pas besoin de connaître la différence entre canoë et kayak étant donné que vous n’en aurez pas besoin. Votre équipement devra seulement être composé d’une combinaison néoprène, d’une paire de chaussettes plus épaisses, d’une corde spécialement dédiée aux randonnées en montagne et de plusieurs mousquetons. Sachez que vous aurez aussi besoin d’un casque qui vous protégera en cas de contact avec un rocher.

Les sensations : un élément déterminant ?

Si certains sportifs tiennent tant à pratiquer les sports extrêmes, ceci s’explique par la recherche de l’adrénaline. La montée d’adrénaline n’est garantie que dans des situations extrêmes. En ce qui concerne ces deux activités, elle sera au rendez-vous. En Raft, vous allez naviguer sur un cours d’eau et allez découvrir des sensations de glisse sur l’eau, dans les rapides. En canyoning, vous allez explorer de nouveaux horizons et accéder au cœur d’un canyon. Les sensations fortes, vous les ressentez en glissant sur les toboggans à la descente.

 

Raft et canyoning : que choisir ?

Ce sont tous les deux des activités qui présentent leurs propres niveaux de difficulté. Elle demande également chacune de l’agilité, de la coordination et de l’habilité. Et si randonnée aquatique en rift demande d’être à l’aise dans l’eau, le canyoning requiert un extrême self-control face au vide et à la hauteur. Il est tout aussi important de savoir que pour une première expérience, vous pouvez choisir entre ces deux activités. Tout dépend de vos envies et du parcours que vous souhaitez expérimenter. Notez également qu’il existe des niveaux de difficulté variés. Il y en a pratiquement pour toutes les tranches d’âge. Même les enfants de 6 ans peuvent se lancer à la pratique de ces sports aquatiques.

Voilà, maintenant vous savez tout sur ces deux pratiques. En France, si vous désirez vous lancer dans ces activités, ce ne sont pas les lieux qui manquent : le Massif des Écrins, les gorges du Verdon, les Gorges de l’Allier, les Pyrénées orientales. Le choix vous appartient.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES