Règles et fonctionnement de la VAR au foot

Dernière mise à jour: 27.10.21

 

Vous avez certainement remarqué pendant les coupes du monde de football, lorsque l’arbitre semble perplexe sur une faute commise par un joueur, il a recours à la VAR. Cette assistance vidéo a déjà permis d’élucider de nombreux doutes lors de la dispute d’un match. Mais comment est-ce que ce dispositif fonctionne ? Est-il fiable à 100% ? Nous vous répondons.

 

Qu’est-ce que la VAR ?

Que veut dire VAR au juste ? Bien que souvent évoqué, de nombreuses personnes ignorent encore ce qu’est ce dispositif. Il s’agit d’une assistance arbitrage vidéo qu’un arbitre de foot visionne pour décider s’il y a un penalty football ou non. Il est important de noter que l’arbitre de champ, la plupart du temps, a une vision incomplète de ce qu’il est en train de se produire sur le terrain. Ainsi pour l’aider dans sa prise de décisions, une autre équipe composée de deux autres arbitres vidéo va intervenir. Cette équipe située à l’extérieur du stade va lui donner plus d’informations complémentaires.

 

Quand avoir recours à cette assistance vidéo de foot ?

Vous avez peut-être déjà remarqué que lors d’un match, en cas de situation litigieuse, l’arbitre sur le terrain marque une pause, demande d’arrêter de passer le ballon de foot, puis s’éclipse pour quelques minutes. Pendant ce laps de temps, l’arbitre professionnel et son assistant technique, l’AVAR, vont visionner ensemble et au ralenti le match. Ils prendront des décisions ensemble. Mais ce n’est pas le seul cas où le recours à l’assistance vidéo est nécessaire.

Cette assistance vidéo peut être utilisée pour déterminer s’il y a un but ou non. Il en est de même pour une faute. Ce dispositif permettra également d’évaluer si un but est valide ou non. Il sera également nécessaire d’y avoir recours lorsqu’un joueur est exclu par un carton rouge.

Comment est installée la VAR ?

À l’échelle d’un championnat, national ou international, la Ligue 1 a aujourd’hui recours à la VAR. Mais il faut savoir que les images que les téléspectateurs verront ne seront pas celles que les arbitres visionneront. Des caméras spécifiquement dédiées leur permettront de visionner des images plus nettes, plus précises et sous tous les angles. Pour la ligue 1, les caméras placées sur les terrains proviennent de l’entreprise HawkEye. Il s’agit d’une enseigne spécialisée non pas dans la production de plastifieuse A3 mais dans la mise au point de caméras high-tech et HD. Elle se charge de la source des images ainsi que de leur interprétation.

 

La formation des arbitres dans le cadre de l’emploi de cet outil

L’utilisation de la VAR nécessite une année entière de formation pour chaque arbitre. En France, cette formation concerne les arbitres de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Durant cet apprentissage, chacun d’entre eux s’initiera dans l’utilisation et la maîtrise de ce dispositif. Les arbitres étudieront spécifiquement les ralentis, les fautes tout en apprenant à savoir communiquer correctement avec les arbitres vidéo. Mais la question se pose encore : dit-on « le » ou « la » var finalement ?

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES