L’aïkido et son maître Morihei Ueshiba

Dernière mise à jour: 14.06.21

 

Aïkido est un art martial qui compte de plus en plus d’adeptes aujourd’hui. Presque partout dans le monde, il est utilisé non seulement comme sport, mais aussi comme légitime défense. Raison pour laquelle les compétitions n’existent pas. Le principe de cette discipline, en effet, diffère largement du karaté, du taekwondo ou aussi de la boxe. Décryptage de l’histoire de l’Aïkido, de sa naissance jusqu’à aujourd’hui.

 

Histoire de l’aïkido

Si vous aimez les films d’action, vous connaissez certainement Steven Seagal. Il s’agit d’un acteur qui pratique bel et bien l’aïkido. Mais comment ce sport a-t-il vu le jour ? L’Aïkido est né de Morihei Ueshiba, un japonais né le 14 décembre 1883. Durant sa jeunesse, Morihei Ueshiba avait étudié presque toutes les techniques des arts martiaux pour ne citer que le jujutsu et le Ken jutsu. Il s’engage ensuite dans l’armée et met en pratique le Juken-jutsu. 

En 1911, il rencontre Sokaku Takeda, un grand maître de Daito-Ryu jujutsu qui finit par lui transmettre tout son savoir et ses techniques martiales. Par la suite, en 1919, en quête de spiritualité, il fait la rencontre du révérend Wanisaburo Deguchi. Ce fut ainsi que la pratique martiale du maître Morihei Ueshiba combine à la fois force et spiritualité en même temps. Il partait ainsi du fait de vaincre son adversaire par la force tout en tenant à garder la paix dans le monde et à favoriser l’épanouissement de tout être-vivant.

Du Daïto ryu aïki-jujutsu à l’aïkido

Après sa rencontre avec le révérend Wanisaburo Deguchi, le maître Morihei Ueshiba a décidé de mettre au point une toute nouvelle forme d’art martial : le Daïto ryu aïki-jujutsu à l’aïkido. Ainsi en 1931, il fonde sa première école à Tokyo. Gagnant de plus en plus en popularité, cet art martial a été renommé « aïkido » en 1942. Il est à noter que très rapidement, cette discipline a été reconnue par le Dai Nihon Butokukai.

Pourquoi ? Ceci grâce à la vision très pacifique du maître aikido Morihei Ueshiba. Pendant la même année, il confie la direction de son école à son fils nommé Kisshomaru Ueshiba. Morihei Ueshiba se retira ensuite de son dojo et s’éteignit le 26 avril 1969. Kisshomaru Ueshiba, considéré comme étant le second Doshu, décède en 99 et cède sa place à son fils Moriteru Ueshiba.

 

L’aïkido : une discipline à part entière

Cette discipline a été introduite en France en 1951 par le disciple de Morihei Ueshiba. Elle s’est depuis développée de manière significative et est aujourd’hui implantée dans plus de 150 pays. En ce qui concerne la philosophie de cet art martial, elle repose sur plusieurs valeurs. Dans un premier temps, il y a l’harmonie. Ce qui signifie qu’elle est sans compétition et peut être pratiquée en enfilant un kimono de karaté. L’aïkido aspire également au respect, à la tolérance et à la solidarité.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES